Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation des bassins

Je vous présente ici les bassins que j'ai réalisé

Pages

Publié par bassin de jardin

A fin d'apporter quelques explications à ceux qui me les ont demandées, voici le principe général de mon bassin et de son lagunage

principe-lagunage.JPG

L'eau est pompée dans le bassin principal, traverse le filtre, est rejetée dans le bassin de lagunage.

Aprés la gravité prend le relais : l'eau traverse la couche de pouzzolane (15cm) supportée par une grille inox, puis par effet de syphon remonte derrière une tôle demi-cylindrique puis via le déversoir retourne au bassin principal.

Cette solution n'est pas la plus couramment utilisée pour la réalisation des lagunages. Généralement l'eau est injectée via un drain sous la pouzzolane et ressort par dessus.

Personnellement, j'y trouve plusieurs avantages :

- Le risque de colmatage est réduit à l'encrassement de la pouzzolane, pas de risque de bouchage sous la grille perforée Ø10, la reserve d'eau a ici une hauteur de 30cm.

-Donc pas de passage de cloison sous pression, nécessaire avec le drain pour justement pouvoir le nettoyer régulièrement.

-Pas d'influence de l'encrasssement de la pouzzolane sur la perte de charge de la pompe, donc le débit reste constant.

-Respect du sens naturel de circulation de l'eau autour des racines des plantes, les limons en milieu naturel se déposent en surface et non sous le sable des rivières.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Merci de votre réponse. Je conçois lvotre inquiétude liée au risque de mauvaise circulation de l'eau vers le bas dans le substrat.Ne pensez-vous pas que l'on puisse y remédier en installant de
gros galets (diam 10 à 15cm) en fond de lagune qui supporterons les diverses épaisseurs du substrat nécessaire à l'enracinement des plantes.


Cordialement
Répondre
B


Dans ce cas, je pense qu'il faut essayer de mettre au dessus des gros galets, une première couche de pouzzolane de ganulométrie importante (~5cm) pour éviter que les espaces entre les galets ne
se colmatent.



C

Bonjour,


Compte tenu du coût des grilles inox ou composites, la surélévation du substrat est il vraiment d'un grand intérêt ? En raison de l'écoulement de l'eau qui dans votre cas se fait de haut en bas,
les impuretés se localisent à priori en surface. Ne pensez-vous donc pas qu'en mettant le substrat à même le sol on obtienne un aussi bon résultat?


Merci de votre réponse
Répondre
B


Bonjour,


C'était ma première idée, mais aprés réflexion, j'ai fait le choix d'une faible épaisseur sur grille pour obtenir une meilleure répartition de la perte de charge à travers le substrat. Dans mon
système la perte de charge se fait essentiellement à la traversée de la pouzzolane. Sous la grille et jusqu'à la lame d'eau qui constituent le siphon, l'eau est libre.


Je pense que si on ne met que du substrat, y compris dans la constitution du siphon, on risque d'avoir une forte perte de charge qui ne fera qu'augmenter avec le temps et l'encrassement, avec
risque de débordement (ou passage par un by-pass si on le prévoit). De plus les zônes éloignées du siphon ne seront quasiment pas parcourues par le courant, donc joueront moins bien le rôle de
filtre naturel.


Bonne journée


 


 


 



C

Bonjour,


Pourriez-vous me confirmer la hauteur du substrat, 10cm me parait leger au vue des infos obtenues ci et là sur le lagunage.


Avec le recul,avez-vous une idee pour limiter au maximun le risque de colmatage.
Répondre
B


Bonjour,


Non pas 10cm mais 15cm, pour autant, avec le recul, je pense que 20 ou 25com serait mieux pour l'enracinement des plantes... Actuellement mes plantes sont en paniers.


Pour limiter le risque de colmatage, aprés 3ans de fonctionnement, à mon avis, il faut :


-limiter la quantité de poissons dans le lagunage


-procéder à un gros ratissage/brassage du substrat puis un bon siphonage des déchets avant la mise en route en début de saison.


-Le problème du colmatage du substrat étant un risque de débordement du lagunage, il faut prévoir un trop plein.


Espérant vous avoir aidé


Trés cordialement


 



A

Je crois bien que je vais reprendre cette exemple pour mon lagunage. Merci beaucoup pour ce beaux travail.
Répondre
B


Je suis vraiment satisfait de ce principe, simple à mettre en oeuvre.


N'hesitez pas à prévoir une couche suffisante de pouzzolane (au moins 10cm) et calculez bien votre profondeur pour pouvoir diversifier vos plantations.


Si vous me passez quelques photos aprés ce sera avec plaisir que je les publierai


Cordialement



A

Bonjour, je trouve votre approche très interèssante. Avez- vous déjà réalisé ce lagunage ?


Je me pose quelques questions... Etes vous sur que des depos ne peuvent passer sous le grillage (par gravitation) ? Et en lien avec cette question, quelles seraient la/les taille(s) des agragats
à utilisés pour la filtration ? Faut il faire un melange ou des couches succécives de differents agragats par leurs tailles ?


Merci d'avance de votre réponse :)
Répondre
B


Bonjour,


Ce principe de lagunage est appliqué dans mon bassin qui est présenté sur ce blog.


Il fonctionne depuis sa création, en complément d'un filtre laguna. Le résultat me satisfait totalement de part la qualité et la transparence de l'eau que j'obtiens. J'ai pu supprimer totalement
le fonctionement de la filtration UV depuis bientot 2 ans et je me pose la question de laisser fonctionner le préfiltre.


Il est possible que les des dépots passent sous la grille ce qui peut entrainer un envasement à terme, mais la reserve est importante car j'ai plus de 20cm sous la grille. Mon objectif est que
les plantes consomment ces vases et en limitent l'accumulation.


Le substrat utilisé est de la pouzzolane en ~15/20mm, sans mélange, ni couches succéssives.


Cordialement